Spectacles – archives

La Cucaracha

La Cucaracha


Après plusieurs mois d’occupations dans les ZAD ( Zone à Defendre ), Miguel Aziz Ben Johnson présente la Cucaracha. A mi-chemin entre le conte, le solo théâtre et le chant, La Cucaracha est une mise en abyme du quotidien dans une zone à défendre, ses rencontres, ses luttes et ses (dés-)illusions.

Des chants arabes, indiens et espagnols . Un détour par le Mexique et une initiation chamanique à l’Ayahuasca qui conduit au soufisme, des périples nocturnes dans des forets hautement surveillées…

Dans ce récit intime et autobiographique, jonglant entre l’absurde, la dérision et la recherche d’une profonde sincérité, Miguel Aziz Ben Johnson nous emmène ici dans une quête singulière, marquée par le conflit et la spiritualité…

TEASER 1: https://www.youtube.com/watch?v=A-Kpf_9M2jU

TEASER 2 : https://www.youtube.com/watch?v=cwDpVJYqghs&t=62s

De et interprété par Miguel Aziz Ben Johnson                                                               Mise en scène : Boris Zordan                                                                                    Durée 55 minutes.                                                                                                            Création lumières : Mathieu Lorant                                                                         Édité par notre micro maison d’éditon « Les chiens de la casse »               Soutenu par Data Mmédiathèque, Théâtre Daki Ling, les TER Toulouse-Marseille, Dar Lamifa Marseille.

 

 


Guerre et Paix - test

Guerre et Paix - test


Dans la chambre d’un enfant, une nuit, une drôle d’entrevue se déroule.
Celle d’un soldat sans tête et d’un enfant que tout destine à devenir trader.
Est-ce un simple cauchemar d’enfant comme on en a tous vécu ? Son père ? Une indigestion de fruits de mer ? Un Dieu ?
Mais nous sommes au théâtre, alors ce sera un Dieu. Un Dieu revenu d’entre les guerres pour hanter celui qui, plus tard, l’enverra défendre ses intérêts. On pourrait penser que cette lutte est totalement déséquilibrée. C’est sans compter sur l’aplomb de cet enfant roi, qui renvoie sans cesse notre monstre à la distance sociale qui les sépare.
Ils sont amis et semblent avoir l’habitude de jouer à ce petit jeu, mais, qu’on se le dise, l’enfant roi est décidément très mauvais perdant.

Mise en scène Boris Zordan
Scénographie & création lumière : Claire Eloy
Avec Vincent Gaudin & Clément Peyon / Texte de Mark Ravenhill
Création 2016


Sex drugs et milices privées

Sex drugs et milices privées


Sexe, Drug’s et Milices Privées se propose de présenter les mutations profondes des guerres menées par les gendarmes du monde. Des soldats drogués et traumatisés aux drones qui tuent depuis des milliers de kilomètres, des accords de Genève aux sociétés militaires privées, du napalm aux fausses armes bactériologiques, qu’est ce qui a fondamentalement changé dans la manière de faire la guerre ? Une performance plus que décalée. Le triptyque à la mode « trash, cynique et jubilatoire » n’a jamais aussi bien porté son nom. Un véritable Objet Théâtral Non Identifié.

Une coproduction Collectif Xanadou et Le Bled
Année de création: 2012
Durée : 20 min
Avec Boris Zordan


Cabaret Café de la rage

Cabaret Café de la rage


Le Café de la Rage est un café théâtre créé par une bande de copains. Fils adultérins et illégitimes des Cafés de la Gare, ces 10 comédiens, élevés en fut de chêne, tentent de perpétuer la tradition d’un théâtre qui se veut drôle sans être con. Ces gladiateurs du rire se nourrissent de l’actualité. Masochistes par conviction, ils s’imposent un programme radical durant 3 mois. Seuls dans leur chambre de bonne à 800€ par mois, ils lisent les oeuvres complètes de Morandini, apprennent par coeur tous les Direct Matin de l’année, se flagellent en hurlant des bulletins météo, gobent tous les mensonges du FMI, écoutent des CD de rires en boîte, tout en mangeant des raviolis LIDL qu’ils s’interdisent de réchauffer. Arrive alors un jour où la radio du matin leur donne plus envie de vomir que le pastis/vodka de la veille. C’est le moment que choisissent ces comédiens pour se lancer dans une résidence intensive, guidés par un même but : unir leurs rages, taper sur tous les gardiens de ce monde fini, avec au bout, le rire, revanche salvatrice face à tous ceux qui nous méprisent. Rythmé par un M.Loyal capitaliste, coké et ignare, et par un journaliste à la recherche du caché, du sensationnel et du Mohammed, le Café de la Rage s’inspire directement de l’univers du cabaret, version XXIème siècle. Ainsi, la troupe de playmobil polymorphes et polygames pourra faire apparaître deux anges racistes mais charmants, Stella et Lola et leur lancer de seringues ou encore un banquier jonglant avec les peuples… Mais en plus d’être ludique, ce spectacle se révèlera instructif : grâce à un étudiant d’HEC, vous pourrez apprendre à mendier de façon efficace. Saviez-vous que trop de saleté tue la dignité, mais que trop de propreté tue la pitié? Flexible et délocalisable, le Café de la Rage est différent à chaque représentation : il peut se jouer n’importe où, même en rue, même en boîte de nuit, même sur une scène. Le contenu et la durée du spectacle varient selon l’humeur des comédiens, l’actualité du jour et le pourcentage de Limousin présent dans la salle…

Création 2010, Reprise 2012, 2013.
Interprètes variables, durée variable.